Imperial Cleaning

Le guide du Vietnam site support du Forum Vietnam Voyage

Sa mouille inonde son vagin Une jolie femme aux cheveux cendrés, yeux bleus perçants,.

Publication des résultats.

Journée créative sur le thème : Internats Normands de la Liberté

Léa est face à moi le sexe offert les seins rebondies et fermes ondulent au rythme de la pénétration. Léa est aux anges, son regard vicieux est maintenant fixé à mes gestes.

Son derme est luisant et une goutte perle du méat. Léa alors se place à genou devant moi et tout en baissant le visage et tout en me tendant le gode détrempée, elle me confie dans un murmure. Je rends le portable et lui donne une tape sentie sur le cul. Martine entre, assez mince elle mesure 1. Cadre dans une DDE elle est très autoritaire vis-à-vis de son mari et de ses enfants ce qui avait eu pour effet de créer une tension extrême lors nos précédentes rencontres.

De plus travaillant principalement avec des hommes de chantiers, son vocabulaire dérivait rapidement au vulgaire lors de ses énervements. Et voila la harpie est rentrée et elle commence par diriger tout son petit monde. Enfin seule avec Martine, il fallait que je sois bon maintenant. De dos je mate plus franchement son superbe cul qui est bien mis en valeur dans sa jupe cintrée..

Alors que mes yeux sont fixés sur son cul Martine tourne la tête et me voit la mater. Stupéfaite Martine vient de prendre mon premier uppercut, elle est passée de rose à blême. Son regard est flou et un peu perdu.. Je la vois presque tituber sous la violence de la révélation et son regard révèle tout son désespoir. Je lui ordonne sur un ton qui ne laisse pas de doute sur mes intentions. Tout se joue là. Elle essaye de reprendre le dessus mais son regard ainsi que sa voix sont beaucoup plus effacés.

A cet instant et suite à mes mots son regard se détourne directement vers mon entre jambe pour vérifier mes dires. Elle va pour le poser sur la table. Martine alors obéit sans réagir. Elle ouvre la bouche et glisse le vibro dedans. Mon piège est en train de se refermer sur elle et elle en est consciente. Je prends conscience à ce moment que quelques minutes auparavant, Léa jouissait dessus en laissant une épaisse couche de son jus intime.

Martine ne le sais pas mais elle lèche et avale la mouille de sa fille. Ayant la bouche pleine, Martine reprend son effeuillage, laissant son chemiser tomber à terre, puis son soutien-gorge. Découvrant sa poitrine de petite taille mais très sensuelle, les tétons sont petits mais tendus.

Son ventre est plat et on peut distinguer de légers abdos. Les bras sont marqués de discrets muscles longilignes. Martine était une belle mature, très bien conservée, il est vrai que ma préférence allait vers des femmes avec de belles formes sensuelles, mais il émane de Martine une sensualité féline qui me plaît. Je lui demande de le nettoyer et que si jamais une goutte devait tomber au sol elle devra lécher le sol.

Je profite du moment pour prendre par surprise une photo avec mon portable. Martine est surprise et paniquée.. Elle reprend le gode en bouche et descend la fermeture de sa jupe. La jupe tombe à son tour, me laissant découvrir ses hanches et galbes marqués de ces cuisses discrètement musclées. Elle porte un string blanc transparent. Mais il faut que je me contienne pour mener à bien ma mission. Sur ces derniers mots elle a comme le réflexe de resserrer ses cuisses, comme pour cacher son secret.

En vérité elle est très sexe comme ça. Je zoome pour découvrir sous sa toison le renflement du clito et les deux saillies formées par les lèvres de son sexe.. Et là alors elle diffère de beaucoup de mon ex, car elle, elle avait le cul qui tombe et ses cuisses étaient plutôt molles. Posant ses deux mains de chaque cotés, elle écarte les deux lobes pour me laisser une vue directe. Du fait de sa position sa raie est ouverte et offerte sur son petit trou du cul.

Il est fascinant , brun et très serré. Debout devant moi je lui demande de se mettre nue. Elle ôte son vêtement. Elle me regarde dans les yeux et y voit tout le désir que je ressens à cet instant. Alors elle esquise un sourire. Elle obéit alors que les larmes coulent sur ses joues.

Avec les infos de Léa je me précipite dans la buanderie. Je trouve la boite de couture, mais hélas rien de bien intéressant , je commence à douter des dires de Léa.

Je me souviens que ma mere avait a peu près la même. Passant la main au fond je trouve une boite en bois. Elle est assez haute et mesure 20 cm sur10 de large.

Le fond laisse apparaitre une très légère entaille qui ne résiste pas longtemps à mes efforts. A ma plus grande joie je vois dans le double fond un gode et un paquet de lettre. Ca devient plutôt excitant tout ça.. Je vais ensuite prendre place dans le grand salon. Une très belle maison dans un quartier résidentiel de la petite ceinture de Paris.

Un jardin de toute beauté mais avec un peit problème de vis-à-vis un peu trop directe sur les fenêtres des voisins. Une fois bien installé je commence à découvrir le contenu des lettres qui sont toutes manuscrites. Je vois deux écriture différentes. Je glisse ma main dans mon short en ressort ma queue et commence à me branler. Excité par la situation. Cette fois ci le mec est plus explicite, si demain elle ne le reçoit pas à son bureau, habillée en pute bas porte jarretelles et sans culotte il envoi les documents à un pote à lui qui bosse au journal Local.

Excitation qui va prendre un essor considérable à la lecture de la réponse de Martine. Ses lèvres sont fines et légèrement renflées, Je vois dans la césure qui les séparent un filet de mouille brillante. Son regard est fixe et ne se détache pas de ma bite que je branle, je peux voir les traces séchées de mon foutre sur ses joues, autour de ses lèvres.

Elle est devant moi le regard toujours hypnotiser par mon braquemard. Léa me présente son cul bien ouvert et lisse.. Léa Trésaille mais garde le silence. Dans un gémissement de plaisir Léa avance son bassin pour accentuer la pénétration. Une question alors surgit. Pourquoi conserver des lettres aussi compromettantes pour elle pour son mariage, son job et sa réputation de cul béni. Tout en réfléchissant à cette question je porte la lettre à ma bouche en la tapotant sur mes lèvres. Je bois une rasade et prends une olive.

Elle doit en avoir une bonne quinzaine. Très délicatement elle se dirige vers la cuisine par moment elle stoppe nette puis redémarre.

Beau mariage ... drole de nuit de noce ...