Imperial Cleaning

Fort du pétrole et du luxe, le Cac 40 brave les tensions commerciales

Le mois suivant, un rorqual d'une autre espèce, le 11 juin a également été découvert mort cette fois sur la plage Ain Diab en décomposition après avoir été pris au piège dans un filet de pêche abandonné en mer. Pensez à contacter la Société Chimique de France.

Les dernières recettes

Investir PEA Palatine

Plastique, la grande intox Présenté par Élise Lucet En , il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer. Les chiffres donnent le tournis. Mardi 11 septembre à 20h55 sur France 4: La grande récré des animaux.

Chats des villes et chats des champs tous les sens en alerte Des experts mènent une grande enquête pour comprendre la vie cachée des chats domestiques et analyser leur Un soir, après une Déconseillé aux moins de 10 ans. Le 12 novembre , juste avant minuit, Petter Nyquist, 37 ans, a fait ses aurevoirs à sa compagne et à leur fille de deux ans avec qui il vit dans la banlieue Jazz Funk avec Ménélik Présenté par Juan Massenya Le temps d'une escapade, Juan Massenya et son invité nous entraînent dans une aventure chorégraphique et musicale.

Le Balajuan, c'est 26 minutes pour Présenté par Laurent Ruquier Laurent Ruquier fait vivre aux téléspectateurs et aux personnalités présentes sur le plateau, un moment convivial d'humeur et d'humour autour de l'actualité artistique, Nous sommes en , Sherlock Holmes Cliquez sur le lien: Un quart des internautes français, soit douze millions de personnes, a regardé des vidéos sur son ordinateur via des sites pirates en , et le streaming dépasse désormais le téléchargement, selon Nouveau coup de théâtre à quelques jours du mariage royal: Le palais de Kensington a indiqué lundi soir que Meghan Markle vivait "un moment profondément personnel" après des informations de presse faisant état de l'absence du père de l'ex-actrice américaine L'enquête sur une possible agression sexuelle lors du tournage du jeu télévisé Koh-Lanta aux îles Fidji se poursuit: Vendre du rêve et c'est ce que fait avec talent Bruno Maltor dans sa nouvelle vidéo sur Tahiti.

Des dizaines de statues sont encore en chantier, inachevées. Tournoi des vieilles pompes Album du 22 novembre Album du 10 novembre Album du 13 novembre Album du 27 octobre Album du 20 octobre. Album du 29 septembre Album du 22 septembre Album du 08 septembre Album du 01 septembre Album du 11 août Album du 04 août Album du 21 juillet Album du 13 juillet Album du 07 juillet Album du 09 juin Album du 02 juin Album du 17 mai Album du 05 mai Album du 25 avril Album du 18 avril Album du 7 avril Les matières "pulsées" sous pression?

Les amas me font penser à ces colles néoprènes et autres bitumes avec leur durcisseur, mélanges de colmatages pour l'industrie utilisables sur les métaux. Les containers peut-être tombés d'un bateau, puis corrodés par l'eau de mer, ont sans doute libéré les matières qui, roulées par le fluage marin ont trouvé ces conformations d'éjections avant de flotter à la surface des flots Monsieur, je ne pense pas que ces matières pêchées puissent être des trésors La pêche, ici, en Polynésie française, n'est pas vraiment miraculeuse Identification d'un lot de 20 Kg.

Depuis nos derniers échanges e- mail, j'ai réalisé une étude plus "approfondie" de mes échantillons lot de 20KG en infrarouge moyen Je me permets de vous transmettre le résultat le graphe IR. Un lot étrange, 20 Kg de matières analysées en IR Une étude IR de votre objet supposé être un ambre gris???

Une étude " approfondie "??? Juste une question, pour vérifier: N'avez vous pas confondu les analyses???? Pour dire les choses simplement: On chauffe quelques grammes de l'échantillon pour rechercher l'ambérine qui est un alcool. IR pour rechercher un acide dans le succin. Et pyrolyse pour rechercher un alcool dans l'ambre gris du cachalot Bon, une pyrolyse sur les résines végétales peut se faire, mais le document de 50 pages n'est pas forcément facile à exploiter.

Faire une étude IR des déjections supposées du cachalot est plutôt "rare" Monsieur, comprenez-vous l a méthode et donc mon interrogation??? Comparer des études infrarouges de concrétions animales graisses à des gemmes fossiles d'origine botaniques n'a je crois pas beaucoup d'intérêt Oui, la mer rejette beaucoup de choses naturelles mais pas seulement!!!! Les matières flottantes échouées peuvent être organiques MAIS "organique" ne veut pas dire naturel et cela ne suffit vraiment pas pour certifier la nature de l'ambre gris.

Les amas organiques gris, verts, jaunes, noirs peuvent avoir des origines industrielles. Les matières organiques ont des propriétés bien différentes de celles des minéraux Pour questionner l'origine "organique" des matières échouées sur le littoral nul besoin d'étude laborantine poussées.

Une combustion simple, un test de dureté avec une plaque de verre, un petit test de densité peut suffire La mer poubelle rejette de nombreuses matières organiques flottantes naturelles certes mais aussi industrielles!!! Pour identifier les matières organiques naturelles, c'est assez simple, elles sont souvent mangées par les crabes sur le littoral Tout le reste, les minéraux et les souillures industrielles les matières dérivées du pétrole sont ignorés des détritivores Maintenant, ceci dit, les déjections animales comme celles retrouvées au Maroc, lorsque l'animal est échoué, ne sont pas toutes de l'ambre gris.

L'ambre gris ne correspond qu'aux seules déjections du cachalot. Les déjections organiques des cétacés avec ou sans becs de calamars ne sont pas toutes celles des cachalots.

Les graisses animales industrielles ou naturelles peuvent être examinées en test infrarouge, RMN ou autre mais analyser une matière organique pour questionner son origine nécessite préalablement de disposer de référentiels de comparaisons.

Il a va ainsi de tous les examens. Expertiser l'ambre gris au niveau "chimique" nécessite de démontrer l'origine du cachalot. Reconnaître une matière simplement organique ne constitue pas vraiment une "analyse" d'ambre gris Votre opérateur qui évoque des comparaisons de graphes avec des ambres de "synthèses " doit surtout vérifier que ces dits graphes correspondent aux sécrétions organiques de "synthèse" du cachalot et non pas à l'ambre fossile gédanite d'origine botanique très étudié en IR voir ci-dessous.

Comparer des études IR de concrétions animales graisses à des gemmes fossiles botaniques n'a pas "beaucoup" d'intérêt L'étude IR ci dessus a été régulièrement utilisée par les scientifiques pour caractériser les sécrétions botaniques indurées et fossiles et subfossiles ambre jaune et copal.

Comparer des graphes IR de l'ambre botanique ambre jaune, matière fossilisée depuis plusieurs millions d'années à ceux de l'ambre animal ambre gris, matière contemporaine n'a pas beaucoup d'intérêt Identification et analyse chimique d'un ambre gris pas très gris.

Je fais appel à vous pour vous demander, dans un premier temps, une expertise visuelle de quelques échantillons que j'ai ramenés de mes vacances à l'étranger. Hélas je ne trouve pas de bec de calamars mais l'odeur est particulière.

L'aspect cireux ainsi que sa couleur jaunâtre me laisse penser à de l'ambre. Mais je reste perplexe. Il est possible que ce soit aussi des amas graisseux. Seul vous un spécialiste comme vous peut me renseigner. Un guide malgache à trouvé cette matière ces échantillons sur une plage, ne sachant pas trop identifier cela. Mais, d'après lui, il dit que c'est recherché et il ne sait pas à quoi cela peu servir.

Il en a un lot de deux kilogrammes. La forme compactée, en plaques est plutôt bizarre. Le guide malgache conserve ces morceaux depuis un bon moment. D'après mes recherches, je pense à de l'Ambre de cachalot.

Pourriez-vous me dire si je dois continuer mes investigations et si oui, faut-il lancer une analyse des objets pour espérer trouver des métabolites de l'ambréine? Dans l'attente de vos nouvelles. Très cordialement à vous. Pièces jointes deux photos. Je souhaite rester anonymat Des amas sans bec de calamars Des "plaques" jaunes, analysées, et qui contiennent l'ambréine!

Monsieur, vous me portez vraiment trop d'importance. Les expertises peuvent se faire partout, par tout le monde, à tout moment!!! La vérité de l'expertise n'est pas une propriété privée. C'est d'ailleurs le sujet de ce forum! Chacun peut expertiser ses découvertes, nul besoin d'avoir son courtier perso pour estimer, évaluer, jauger une matière. Les laboratoires sont accessibles à tous indépendamment de mes avis.

Et, puisque votre découvreur est guide, que dit votre guide? Vous a t-il guidé? Avec qui, pour savoir quoi, pour vérifier quoi? Premier constat assez immédiat, la forme des objets ici en plaques ne correspond pas forcément à l'archétype des blocs d'ambre gris qui apparaissent le plus souvent sous forme de "galets" gris ovoïdes contenant des becs de calamars.

La matrice est ici plus cireuse. Mais l'hypothèse organique ne doit pas être écartée. Comme je l'explique au forum, si vous faites une analyse il faut effectivement rechercher les métabolites de l'ambréine. Donc, "pas de problème", vous savez quoi chercher Bien d'autres matières existent en mer que celle du cachalot.

La mer est une "poubelle" à ciel ouvert! Et les cachalots sont surtout rares, de plus en de plus rares. Invalidant le dogme entretenu par certains commerciaux. Je me permets de revenir vers vous car j'ai enfin analysé les échantillons. Et d'après le rapport du laboratoire j'ai la confirmation que l'ambréine a été identifiée dans les amas. Votre analyse qui démontre la présence de l'ambréine dans quelques amas jaunâtres vierges de bec de calamars des amas surtout éloignés de la forme des "galets" ovoïdes gris contenant des becs de calamars est une preuve intéressante pour invalider les dogmes réducteurs.

Quelle doit être la propriété intrinsèque et absolue pour qu'une matière soit certifiée ambre gris? La présence seule de l'ambréine est-elle suffisante? Votre référence démontre que le dossier "ambre - gris" n'est pas seulement gris.

Et, les nuances sont surtout la norme. Et bonjour aux animateurs du forum de l'ambre. Bravo pour votre super site. J'ai trouvé cet été une ambre grise sur la plage.

Et pour la taille importante, je me pose la question de savoir si la grosse pièce a une grande valeur? Je peux en trouver d'autres si vous le souhaitez Merci pour votre expertise. Une sorte d'ambre avec des trous Quoi une ambre grise??? Ambre est un masculin Il faut dire UN ambre. Ici votre objet sans grande valeur est un minéral. Tout ce qui est gris sur le littoral n'est pas formé par les déchets "précieux" du cachalot.

Les trous calibrés dans les roches marines sont souvent le résultat d'organismes vivants des mollusques marins, térébrants, Pholadidae, par exemple, qui utilisent leur coquille asymétrique pour s'enfoncer dans le sédiment. Les pholades sont des bivalves qui perforent les roches marines par sécrétion acide. Les roches ainsi perforées, les argiles marines ou autres , ne sont surtout pas de l'ambre gris Plusieurs nodules collés et mêlés à des plastiques Votre message est pour le moins minimaliste!

Aucun renseignement, aucun commentaire!!! Le moins que l'on puisse dire c'est que vous donnez peu d'informations sur votre découverte. A quoi correspondent ces choses? Il est alors difficile de se rendre compte de la "vraie" nature de vos échantillons. Le réglage sans doute automatique de votre appareil photo restitue des couleurs TRES différentes, ce qui ne facilite pas l'expertise. Du sable collé en surface des échantillons A semble infirmer cette hypothèses. Les imprégnations irrégulières de sable sur les surfaces imparfaites des échantillons A invalident les minéraux et semblent indiquer que les matières sont "souples, tendres, malléables" comme le serait des amas de graisse.

Les agglomérats de type A semblent d'ailleurs re-compactés, collés et réunis. La matière est-elle collante? En exploitant la taphonomie cette science surtout utilisée pour questionner l'ambre jaune via les conditions d'enfouissements des objets il devrait être possible d'expliquer le scénario des compactages. En effet il doit être possible de lire la disposition des matières imprégnées sur les surfaces et de les replacer dans un scénario qui explique la genèse dynamique des volumes.

La taphonomie n'est qu'une lecture logique des indices. Mais les renseignements sont très explicites. Plusieurs nodules sont réunis, "collés" dans des plastiques A1 zoom Les plastiques évidemment inertes permettent de restituer la dynamique des mouvements. Les plastiques sont-ils imprégnés en profondeurs des échantillons de type A ou simplement collés sur les surfaces?

En l'état, l'imprégnation des "plastiques" est le signe d'une souillure Si nous partons sur l'hypothèse sans doute fausse que ces amas pourraient correspondre à des rejets de cétacés, les animaux auraient-ils avalé les plastiques?

Ou, autre hypothèse, les plastiques ont-ils été mêles ultérieurement aux déjections? Cette découverte démontre le caractère assez "poubelle" de la mer.

Les animaux s'empoisonnent avec les plastiques Si les amas étaient odorants comme une graisse on peut supposer l'origine animale. L'échantillon B semble être assez proche de déjections organiques alors que l'objet C ressemble assez à un nodule de paraffine.

Sans autre précision il est assez difficile de poursuivre l'expertise surtout à partir des images où les couleurs sont si variées. Pouvez-vous nous dire deux trois mots sur vos objets??? Taille, lieux de la découverte, date, poids des échantillons, texture, odeurs, dureté, etc Votre découverte n'a sans doute pas une "grande" valeur commerciale et il semble assez peu probable que vos échantillons soient du pôle ambre jaune ou ambre gris.

En début d'après-midi, je suis tombée sur votre site et c'était tellement intéressant et passionnant que j'y ai passé deux heures Si je me permets de vous envoyer cet email aujourd'hui, c'est tout simplement car nous avons trouvé des blocs graisseux sur la plage en Normandie il y a une semaine. Leur forme particulière crevassée nous a mis le doute, et nous sommes revenus avec afin d'élucider le mystère de leur provenance. J'ai cherché un moment des informations, et si cela est naturel, ce qui semble le plus approcher serait l'ambre blanche ou graisse de baleine.

Ne voyant aucune mention de cette ambre blanche sur votre site, je voulais savoir ce qu'il en était vraiment. Peut-être allez-vous nous dire qu'il s'agit juste de paraffine, mais nous sommes curieux d'en savoir plus. Bien sûr vous pouvez utiliser nos photos qui nous l'espérons aideront d'autres personnes à déterminer à quoi correspondent leurs trouvailles.

Merci par avance pour votre réponse. Merci de ne pas mentionner mon nom de famille. Tout d'abord, ambre est un masculin, donc, il faut dire "Ambre blanc". D'autre part, si vous suivez un peu les actualités naturalistes, vous pourrez vérifier que les pollutions marines sont nombreuses, très nombreuses En juillet-août souvent, l'été lorsque les baigneurs doivent "avoir" une mer propre on rapporte des pollutions hétéroclites J'ai en mémoire l'alerte sur l'île de Porquerolles en ou des amas de paraffine sont venus s'échouer sur le littoral.

La mer "poubelle" offre tout et n'importe quoi De nombreux réseaux impliqués sur le terrain coordonné par le Conservatoire du Littoral peuvent confirmer les pollutions et assure un rôle dans la veille et l'alerte vis-à-vis des pollutions constatées sur le territoire des communes adhérentes au Syndicat. Ici les souillures à la paraffine ne sont surtout pas l'ambre blanc.

Pour rappel l'ambre du cachalot est gris avec des becs de calamars. Et l'ambre dit blanc rigoureusement blanc est d'origine botanique. C'est alors une oléorésine fossile de pins marquée par réactions de dégazage lors de la diagenèse désigne l'ensemble des processus physico-chimiques et biochimiques par lesquels les sédiments sont transformés en roches sédimentaires à partir des fluides de la sève mêlée.

Karine, votre objet est une paraffine industrielle assimilée "hydrocarbure" sans intérêt majeur Les pétroles, les cires et les graisses sont des polluants récurrents qui ne sont surtout pas de l'ambre gris, jaune, blanc ou noir.

D'ailleurs, je pense à une chose. Pour démontrer l'expertise de l'échantillon, peut-être pourriez-vous mettre un lien de coton dans votre objet et vous en servir comme bougie "écologique". Mettez simplement un lacet de chaussure profondément dans l'amas et testez votre trouvaille, utilisez votre objet comme une "bougie de mer" Une bougie de mer allumée Vous devriez avoir quelques odeurs marines Je serais curieux de voir le résultat en image.

Que pensez-vous de cette idée? Je reste attentif à vos messages et au résultat photographié. Identification d'un ambre gris d'Indonésie. Je suis basé à Jakarta Indonésie travaillant dans le secteur parfumerie depuis 30 ans. Voir le lien xxx. Un de mes amis plongeur s'est vu proposé un bloc de 3kg environ d'un "ambre-gris" par un pêcheur indonésien. En voici la photo ci dessous. J'ai senti un fragment de 20g environ. Couleur blanc-jaune crème, texture cireuse.

Je n'ai pas senti d'odeur extrêmement puissante. Je n'ai pas identifié l'aspect tabac, marin ou fécal qu'il m'était arrivé de sentir à d'autres occasions.

Merci de votre aide. Monsieur, si vous êtes dans le secteur de la parfumerie, je vais aller à l'essentiel et reprendre ma conclusion: Tous les cétacés même ceux qui mangent des calamars ne donnent pas de l'ambre gris, mais TOUS ont des déjections intestinales L'ambre gris pour autant qu'il puisse y avoir une base invariable est GRIS Les pécheurs d'ici et d'ailleurs vendent volontiers tout et n'importe quoi avec le label d'ambre "gris" La mer poubelle n'a jamais été aussi rentable!

L'objet est blanc-jaune crème, texture cireuse Pour rappel, l'ambre gris du cachalot est surtout gris gris foncé Autre remarque, votre objet, contient-il des becs de calamars? Une image vottre image en résolution moyenne ne permet pas réellement de fonder un commentaire précis.

Mais le bon sens autorise une première interprétation Pensez-vous qu'il s'agisse là des déjections étrangement "fuselées" d'un cachalot? La forme de l'objet semble d'avantage celle d'un amas de graisse amas décollé d'un support plat, peut-être la calle d'un bateau La forme des objets permet de discuter l'origine des matières Je serais curieux de savoir ce que répondrait le pêcheur si on le questionnait sur la forme.

L'avez vous vous même décollé du support? Dans quelles conditions avez vous trouvé cet objet? Monsieur, comprenez-vous mes arguments et mes interrogations? Arrivage d'un lot énorme de 10Kg d'ambre gris au Maroc.

Bonjour à l'équipe du site Ambre. Je suis vendeur de produits marocains exclusivement une sélection de produits issus de l'artisanat dans les domaines des soins corporels, de la décoration d'intérieur et de la mode design petits articles vestimentaires, sacs, bijoux. Je suis installé à xxx, près de xxx. Je viens de recevoir des marchandises grises que vous pourriez expertiser C'est la sécrétion du parfum des baleines. Sans intermédiaire, notre devise est de proposer immédiatement le meilleur produit au coût le plus juste.

Pourriez-vous estimer ce lot de 8 Kilogramme? Mon dispositif pour conserver la marchandise montré sur la seconde image est-il correct?

Je m'inquiète, trois échantillons déjà se brisent. L'air, ici est chaud, sec. Les produits disponibles chez nous sont garantis sans modification. Monsieur, pouvez-vous estimer les matières et donner une estimation de prix?

Découverte sur les plages du Maroc. Pourriez-vous me dire, si, selon les photos jointes, je possède bien de l'ambre gris. Il y a les becs de calamars. Ces morceaux ont été récupérés d'une baleine échouée sur une plage du sud du Maroc. Oui, l'expertise "ambre gris" est assez simple lorsque les matières sont récupérées directement dans la dépouille d'un animal échoué Extrait directement des entrailles d'une baleine, la matière grise est évidemment une concrétion intestinale surtout lorsqu'elle est extraite des intestins L'expertise est alors assez immédiate.

Maintenant, ceci dit, poursuivre une transaction éventuelle , à partir d'images de quelques échantillons posés sur une table n'est pas forcément facile. En effet, montrer via des images seulement la présence avérée de becs de calamar dans quelques blocs n'est pas forcément suffisant pour décider un parfumeur ou un courtier.

L'ambre gris , cette déjection animale cireuse, solide et inflammable qui, pour le cachalot contient l' épicoprostérol et surtout l' ambréine -inodore à l'origine, dégradée ensuite en ambrox et en dizaines d'autres composés donnant alors un spectre toujours original aux déjections- a été utilisé comme fixateur en parfumerie, moins aujourd'hui car des substituts chimiques existent.

Le cis-abienol, un composant de sauge et de sapin, commenté par Joerg Bohlmann, professeur à l'Université de Columbia semble être le substitut végétal idéal -qui permettra de regarder la baleine autrement que sous la focale du commerce morbide-. Aujourd'hui, la parfumerie de luxe n'a pas forcément bonne presse en expliquant qu'elle fouille les intestins d'un pauvre cachalot victime de la chasse commerciale ou pire la dépouille d'un spécimen malade venu mourir sur la plage.

La chasse à la baleine est évidemment interdite depuis , d'où l'abandon inévitable de l'ambre gris utilisé en parfumerie. Oui, des baleines plusieurs espèces de cétécés s'échouent au Maroc. Après , le 13 mai -si nous parlons du même animal-, un rorqual de 16 tonnes, mesurant près de 17 mètres de longueur, s'est échoué vivant sur la plage de Sidi R'bate, située dans la province de Chtouka-Aït Baha.

Filmé vivant voir ci-dessous , l'animal ouvre en effet plusieurs fois la gueule , l'animal est décédé. Puis déjà coupé en deux, il a été enterré au bulldozer sur la plage. Le mois suivant, un rorqual d'une autre espèce, le 11 juin a également été découvert mort cette fois sur la plage Ain Diab en décomposition après avoir été pris au piège dans un filet de pêche abandonné en mer. Bref, l'ambre gris existe alors sur les plages au Maroc.

Messieurs, vos échantillons voir ci-dessous l'infographie sont assez "conformes" aux standards de l'ambre gris du Grand Cachalot mais l'identité de l'animal demande évidemment d'être surtout SURTOUT vérifiée.

Récupérés ici sur un animal mort échoué ou ramassées là sur le littoral, ramenés par les flots, les blocs de matières grises mais pas toujours qui contiennent effectivement des becs de calamars sont très susceptibles d'être des concertions intestinales de cétacés Oh, c'est très simple, prenez une image d'ambre gris une découverte réelle déjà certifiée et demandez à votre correspondant " courtier ", le docte spécialiste, d'inspecter votre objet Remplissez le formulaire sur le site xxx, vous verrez alors comment le commercial courtier conduit ses messages J'ai testé l'expert commercial courtier, et, cela mérite le détour.

Correspondance de Monsieur xxx à Monsieur Geirnaert. J'ai voyagé dernièrement et j'ai récolté de l'ambre gris. Après mes recherches sur Internet seuls votre site Ambre. J'ai donc appelé M. Je lui ai envoyé une photo des échantillons en omettant volontairement de décrire que ces éléments étaient: Monsieur Geirnaert, je vous mets en copie la réponse qui démontre grandement qu'il est surement loin d'être l'expert qu'il prétend.

Bonjour, nous avons bien reçu vos photos, mais Il est facile de voir que ce n'est pas de l'ambre gris pour les raisons suivantes: Vous ne trouvez pas de couches et de rognons. Vous trouverez ci-joint dans ce lien une documentation sur l'ambre gris pour votre information. Nous pensons que vos échantillons sont des pierres volcaniques ou des rochers Nous ne sommes que des spécialistes en ambre gris, mais pas en minéraux.

En espérant répondre à votre demande, nous restons à votre disposition. Monsieur Geirnaert, voila donc ma méthode, j'ai en quelque sorte testé le dit spécialiste. C'est avec ce retour de courrier email que je me tourne désormais vers vous sachant qu'il a déjà été fait allusion sur votre site que les transactions et expertises étaient assez originales, voire farfelues, avec la possibilité d'arnaques éventuelles à la clef.

Monsieur, pourriez-vous nous donner les pistes d'investigations à suivre pour avancer en évitant les spécialistes autoproclamés qui, enquêtes menées, avouent ne pas être spécialiste des matières qui peuvent être confondues avec de l'ambre gris. Mes recherches vers xxx, xxx, xxx ne donnent rien pour l'instant. Signé, Monsieur xxx, lieux xxx. Votre méthode qui consiste à soumettre des images en omettant volontairement certaines informations importantes est utile pour tester l'expert.

Pourquoi n'auriez-vous pas le droit de tester l'expert puisqu'il se déclare expert. Et, ceci dit, pourquoi passer par un expert qui de toutes les façons prendra Monsieur, expertisez vous-même vos matières, vous n'aurez alors aucune surprise! Expertiser l'expert est, selon moi , une précaution utile Faut-il des matériels sophistiqués et très couteux pour caractériser l'ambre gris? Cqfd ce qu'il fallait démontrer: Et, pour éviter les tergiversations infinies, emmenez donc un échantillon en laboratoire pour démontrer la présence des métabolites de l'ambréine.

Monsieur, vous devriez surtout vous orienter vers des personnes qui expertisent gratuitement les découvertes parfois ce sont de vrais minéraux ramassés en mer qui amènent à de vraies publications en laissant tomber surtout les commerciaux auto-satisfaits. En résumé, Monsieur xxx n'est pas un "spécialistes des minéraux", cela tombe bien, j'ai quelques notions de base que je donne dans des publications.

Et, un exemple ici ciblé, avec des pierres de vrais minéraux ramassées sur la plage. Préférez les auteurs qui partagent le savoir aux commerciaux qui eux, aiment, surtout posséder!!!! Correspondance de Monsieur Vairclaix à Monsieur Geirnaert. Je voudrais faire une proposition d'achat.

Je viens de parcourir avec un vif intérêt votre page internet consacré à l'ambre gris. Tout d'bord, je tiens à vous féliciter pour l'énorme source de renseignements précieux publiés ce qui constitue une base d'explications surtout sans référence comparable ailleurs sur Internet. Bravo, donc pour cette initiative bien venue. Bon, le but de ma correspondance n'est pas de flatter votre travail Mais, je me devais de commencer par là. Je suis chercheur de trésors de Mer.

J'avais pensé monter une "entreprise", puis, de fil en aiguille, et surtout attiré par le prix, je me suis lancé comme prospecteur d'ambre gris. Et, en début de page j'ai vu qu'une personne souhaitait vendre sa découverte. Je me doute que nous sommes nombreux à correspondre par votre biais pour acquérir ces précieuses matières Et, je souhaiterai faire une proposition mais plutôt en privée évidemment si ce morceau n'est pas vendu. Je serai très intéressé car j'ai un client de passage en France assez fortuné.

Mais pour vendre l'échantillon à mon prospect, j'aurais besoin de manipuler l'échantillon Et, auparavant, j'aurai besoin d'informations complémentaires comme le lieu et la date de la trouvaille, la méthode de conservation ainsi que quelques autres informations diverses et plutôt techniques.

Je me déplace évidemment pour toutes inspections et achats. Sinon, si vous me le permettez et sans prétention aucune, j'aimerai vous faire part de quelques remarques concernant les informations articulées sur votre site Internet.

Tout d'abord, j'aimerai devenir un éventuel collaborateur rabatteur "commercial", si cela vous intéresse. Je peux jouer le rabatteur peut être dans des régions que vous ne prospectez pas Et, je pourrais aussi intervenir sur votre site pour conduire l'animation des réponses intéressantes. Je pense pouvoir en effet donner quelques notions complémentaires à vos dossiers passionnants.

De plus je pense qu'il serait aussi intéressant qu'une personne de caution une personne extérieure puisse donner un crédit aux échantillons couteux. J'ai un collaborateur qui pourrait convenir, moyennant une rétribution à la pièce, évidemment. J'ai pensé, un temps, animer un blog ouvert au public pour présenter mes articles consacrés à la mer, mais je sais aussi l'anarchie de tel outils et les dérives rapides occasionnées par les internautes indélicats qui amènent à censurer.

Personnellement, seul le premier morceau proposé à la vente en début du site m'intéresse vraiment pour mon client fortuné. Oui, cet ambre gris reconnaissable à l'image pourrait m'intéresser Par contre plusieurs références affichées sur le site sont des bizarreries "amusantes" comme ces mousses expansées et ces "résines" végétales malgaches, qui, inspections faites, sont appelées des crottes de zébus par certains Je ne me prétends pas "spécialiste" de tout, sauf de l'ambre gris.

J'ai publié plusieurs articles dans la revue xxx consacrée à la mer. Disons que je suis plus passionné qu'auteur et ma passion remonte à mes plus jeunes années. J'ai une fascination pour les baleines et les cétacés. Je vends des sculptures diverses. Et, je cherche des produits relatifs aux baleines et donc l'ambre gris sur les plages d'Europe, Afrique et parfois dans le Pacifique. Disons que je sais reconnaitre la matière de visu, photographiée sur le web si les images sont de d'une bonne qualité comme vous l'expliquez justement sur votre site.

Monsieur, je ne suis pas réellement courtier en ambre gris, mais plus intermédiaire, rabatteur et spécialiste du sujet. Depuis mon divorce et la perte de la garde de mes deux enfants, la prospection d'ambre gris occupe tout mon temps. J'aimerais infiniment avoir un site Internet pour présenter mes matières et communiquer ma passion.

Je n'ai pas de page ou d'espace Facebook pour me contacter car cela laisse des traces problématiques pour le commerce et les négociations difficiles. J'ai rencontré plusieurs fois Mr xxx qui lui est LE spécialiste reconnu de l'ambre gris depuis 3ans. Il a travaillé longtemps sur les origines de l'ambre du cachalot et a aussi réalisé quelques activités pour des musées océanographiques surtout en Allemagne. Il a à son actif plusieurs trouvailles de plus de 70Kg et plus. Tout cela pour dire que je connais bien le marché de l'ambre gris et corresponds avec ses acteurs fortunés.

Monsieur Geirnaert, peut-être pourrions nous croiser nos activités: Monsieur Geirnaert, comme vous faites des expertises publiques et que vous donnez une définition de l'ambre gris, je voulais quand-même discuter avec vous en toute franchise sur les objectifs possibles d'un travail commercial ou non en commun. Je serais ravi si vous pouviez publier mes propos sur votre site et peut-être aussi donner l'image du prospectus que je donne à mes prospects.

Monsieur, peut-être pourrions-nous parler de nos méthodes et de nos objectifs respectifs? Je vous renouvelle mon vif souhait d'intervenir sur votre site Internet consacré à l'ambre gris du cachalot. J'espère que vous accèderez à ma demande. Je souhaiterais vivement avoir une conversation téléphonique avec vous, c'est plus agréable sans doute et cela peut éviter une mauvaise interprétation.

C'est sans mauvaise intention de ma part évidemment. Je suis pour l'instant occupé avec un dossier sensible relatif à la chasse interdite du cachalot Des chasseurs pêcheurs délictueux qui pourraient bien finir en prison Et, je ne sais pas si vous l'avez vu, mais, un internaute a décidé de vendre aux enchères un cachalot mort contenant donc de l'ambre gris!!!

Vide juridique pour ce dossier Ce sujet pourrait-peut être apparaître sur votre site? Je vous donne le sujet, rédigé si vous le souhaitez. Bon, pour en revenir à l'ambre gris proposé à la vente en début de page, j'ai vu qu'il y avait une proposition à 8. Pourriez-vous s'il vous plait me donner le poids du bloc. Je pourrais déjà vous dire si je peux aller plus loin pour mon client chinois Monsieur Geirnaert, vous me verriez très heureux si vous pouviez me joindre par téléphone à tout moment au 06xxxx.

Cordialement, Monsieur Laurent Vairclaix. Ceux qui demandent des expertises gratuites et des renseignements pour vendre leurs découvertes acceptent de façon tacite que les évaluations et les réponses données puissent être publiées sur le site avec les images associées, SINON, ne participez pas au forum La correspondance concernant l'ambe gris est ici publique sur ce forum, libre et gratuite.

C'est aussi simple que cela Ceci dit pour faire valoir ce que de droit. Sinon, pour éviter la publicité dissimulée , les photographies qui sont vignetées par un logotype ou un nom d'enseigne ne seront pas publiées. Selon leur pertinence, les objets soumis à l'expertise sont affichés en infographies toujours signées pour éviter l'appropriation des vues sur d'autres sites.

Les adresses e-mail ne sont pas diffusées. Et selon le souhait exprimé des personnes, les questions posées peuvent être anonymes rédigées sous un autre nom pour permettre à chacun de conduire librement ses transactions. Le forum partage l'information, ni plus ni moins. Seules les personnes qui acceptent que les expertises puissent être publiées sur le site texte et images auront des réponses, des conseils et profiteront alors du partage des connaissances mises sur la tables par la communauté des découvreurs A lire avant de poser une question au forum.

Le site Internet de l'ambre gris a une bonne audience Vous souhaitez, vous aussi, acheter un ambre gris proposé sur le site??? Comme le lieu et la date de la découverte, la méthode de la conservation? Peut-on avoir quelques images plus détaillées, plus rapprochées des surfaces avec les détails fins? Peut-on se déplacer et si oui à quelle adresse pour inspecter la pièce? Quel est le poids de l'amas d'ambre gris Attention, les matières présentées et proposées à la vente comme étant de l'ambre gris de mer surtout avec la publicité "spectacle" donnée par les journalistes ne sont évidemment pas de l'ambre du cachalot Voici la correspondance de Monsieur Jacques.

Lagache qui résout le dossier Je vous envoie ce message car cet après midi mercredi 29 novembre en promenant mon chien sur la plage celui ci m'a attiré vers un gros rocher. De près le rocher sent mauvais et est bizarre couleur allant du gris foncé au blanc cassé et au niveau des coups un jaune d'or. Intrigué par cette masse j'ai appelé un ami et nous avons chargé le bloc dans une benne de tracteur, car ce bloc fait son poids il mesure environ 90cm de long sur 80cm de large et 40cm de haut.

Après de multiples recherches et ne sachant pas où m'adresser pour être certain que c'est de l'ambre gris je me permets de vous demander de l'aide d'après les photos que je vous envoie si pour vous cela semble de l'ambre et quelles démarches dois je entreprendre pour faire analyser un échantillon afin de certifier ce bloc.

Je vous remercie d'avance. Sinon, j'ai suivis vos conseils d'analyse chimique par pyrolyse. Ils ont procédé a des analyses et en fait c'est un bloc d'huile de palme hydrogénée qui à passé plusieurs années en mer. Ce bloc va être mis en déchetterie du fait de sa non toxicité. Je vous remercie de m'avoir répondu Ce forum Internet qui est ouvert, participatif et gratuit est une alternative nécessaire à cette position dogmatique où, via un formulaire à remplir sur un site internet , le courtier seul peut ou pourrait imposer ses idées dans une négociation commerciale pré-conduite Ici, l'objectif est différent.

Les internautes discutent en communauté, présentent leurs découvertes et échangent, puis reviennent sur leurs expériences Ici chacun peut expliquer ses découverte, vendre, échanger ses pièces, partager des arguments, exprimer ses idées et au final progresser dans son dossier Mener des expertises d'objets ramassés sur le littoral s'avère assez facile dans le sens ou les objets peuvent être tenus en mains les pièces sont réelles et le parcours d'expertise est assez invariable.

Les questions sont toujours les mêmes Nous sommes bien loin des situations où il faut commenter des choses abstraites comme des apparitions lumineuses plus ou moins "immatérielles". Je pense aux expertises OVNIS avec les commentaires qui vont dans tous les sens à partir de canulars. Ici, pour caractériser des objets collectés sur le littoral, le processus Expertise - Questions est simple, implacable et ne nécessite pas vraiment de matériel laborantin Il faut cependant garder à l'esprit que la mer est devenue une poubelle à ciel ouvert et que les courtiers au moins eux sont de grands joueurs manipulateurs Donc, les expertises sont "simples", car invariables et implacables Je rêve d'une terre où l'homme n'aimerait pas l'argent et s'occuperait davantage du respect des espèces qui, dorénavant, sont appelées " ressources " dans ce grand pillage morbide de la planète.

Selon le journal argentin Clarin, ce 11 novembre , un cachalot de 14 mètres de long 50 tonnes s'échoue sur la plage néerlandaise de Helling Hollande - Pays-Bas , mort d'avoir ingéré 20 kilogrammes de plastiques! Et, le plus morbide et triste dans l'histoire c'est la course aux expertises pour identifier reconnaitre l'ambre gris évidemment pollué parmi les souillures assassines L'Ambre gris, ce trésor recherché par la parfumerie de luxe est situé dans la matière fécale des baleines Et, la "meilleure" qualité est celle trouvée dans les baleines mortes En effet, l'ambre gris est le résultat dégradé, fermenté des fragments non digérés de calmars une partie intégrante du régime alimentaire des cachalots Physeter macrocephalus et la moisson utile se fait surtout sur les cadavres animaux lorsque la digestion a été arrêtée stoppée accidentellement.

Dans la nature, les déjections rejetées en mer par les cachalots sont trop digérées La saumure la plus utile en parfumerie est alors ce mélange morbide extrait des intestins des animaux morts, une matière alors putride d'une consistance qui ressemble à un goudron qui aurait une texture cireuse.

Maintenant, gros problème, si la chasse est interdite, règlementé , les animaux qui meurent échoués sur la plage naturellement sont étouffés par l'ingestion de plastiques polluants qui dégradent la qualité des matières fécales Sans humour, le sujet est crucial pour les parfumeurs chimistes à tel point que la solution au moins en Suisse consiste à reproduire une putréfaction végétale contrôlée en utilisant les bactéries Escherichia coli sur la sauge sclarée.

Le sclaréol ainsi produit, oxydé puis réduit donnera l'ambrox de synthèse pour une parfumerie plus bactériologique qui sera au chevet des cachalots morts L'ambre gris comme déjections naturelles cachalots ne se ramasse qu'occasionnellement, au cas par cas et, à moins d'avoir un élevage de cachalot à la maison, il n'y a évidemment pas de filons à prospecter comme cela se fait en géologie.

De fait, le courtier professionnel arrangera sa transaction unique, au cas par cas sans trop de contrainte pour tirer avantage de la situation sans craindre de vous revoir ultérieurement pour des explications détaillées Pour connaître le prix honnête de l'ambre gris, mieux vaut ALORS ne pas questionner le courtier, puisque sont objectif est de faire des bénéfices sur votre dos Si vous voulez vendre vos matières vous même, le bon conseil peut consister à faire expertiser vos matière par pyrolyse.

Bonjour Monsieur Geirnaert, J'ai lu un bon paquet d'articles sur vous et je vois que vous êtes un fin connaisseur en la matière. J'ai trouvé l'ile Sainte-Marie, sept pièces ci-dessous que je crois être de l'ambre, j'aimerais savoir leur provenance et si effectivement, oui, il peut s'agir d'ambre gris. De grises à noires, les matières qui sont patinées à l'extérieur, parfois avec des petits trous de surface, sont souvent des résines végétales indurées.

Ici la matière compactée montre un éclat translucide. Les échantillons 3, 4, 5 et 6 montrent des grands trous de surface qui correspondent à des empreintes de bois branche d'arbre Les matières sont de type copal, résines sub-fossile ou contemporaines Le copal trouvé en mer n'est PAS l'ambre gris du cachalot Les amas pêchés sur le littoral objets informes légers, malléables à collants, éventuellement odorants peuvent avoir un même aspect MAIS plusieurs origines.

Le cas existe à Madagascar. Dans un même lot d'échantillons pêchés sur le littoral des amas animaux peuvent être mêlés à des matières végétales. Les matières végétales résines peuvent être souples à collantes, et, parfois durcies. Par contre, les déjections animales sont plutôt malléables, souples, compactées puis deviennent cassantes friables et ne sont pas spécialement collantes. Les deux matières surtout légères par rapport aux minéraux lourds peuvent être odorantes Distinguer l'une de l'autre lorsqu'elles séjournent en mer n'est pas forcément facile.

Néanmoins l'une peut servir de repas aux détritivores. Les crabes mangent en effet les déjections animales graisses, ambre gris, etc. Et les oléorésines sont vraiment ignorées des crabes. Regarder les surfaces mangées par les crabes renseigne alors sur l'origine des matières. De plus le chimisme de l'eau de mer transforme différemment les matières. L'eau de mer n'attaque pas les résines botaniques de la même façon que les déjections animales. L'observation se base alors sur le détail des brisures en surface.

Et, au final pour reconnaître les matières, il faut découper les échantillons au couteau pour regarder l'intérieur de l'objet. Une matrice de résine se distingue en profondeur assez bien d'un amas de graisse. Outre cette observation, certains veulent utiliser la combustion pour différencier la concrétion animale de la sécrétion botanique Voyons le sujet ci-dessous.

Les malgaches, qui font commerce de tout, nous proposent des matières jaunes qu'ils affirment être de l'ambre de mer A Madagascar les échantillons gris sont effectivement " gris " Recherchant le profit et prospectant aux matières lucratives, certains conduisent les populations autochtones vers le littoral où il serait intéressant de pêcher les matières noires, légères et odorantes.

Imaginant l'objet, thésaurisant la matière, lorsque les échantillons noirs, légers et effectivement odorants sont récoltés sur le fond marin, les prospecteurs sont certains de tenir la déjection tant prisée du cétacé!!! Prétextant que le copal les oléorésines indurées sont plutôt jaunes et moins odorantes, les vendeurs affirment avec certitude que leurs échantillons gris noirs sont d'origine animale.

Oui, MAIS, tout ce qui est gris même récolté en mer n'est pas l'ambre gris du cachalot. Expliquant avec arguments et photos que les fonds marins peuvent être riches de tout et de n'importe quoi, j'ai expliqué que l'on pouvait pêcher -parfois aux mêmes endroits- des échantillons d'ambre gris et des résines marinées également grises qui devaient être alors expertisée en coupant les matières au couteau.

Une résine végétale modifiée par le chimisme de l'eau de mer n'a pas vraiment l'aspect des déjections de la baleine Et, le laboratoire de confirmer ces affirmations! Des matières prétendues "ambre gris" ont été déposées à l'Institut malgache de recherches appliquées où l'opérateur a recherché 1 des stérols et 2 des triterpènes Les échantillons ont été analysés en "screening phyto-chimique". Le SCPC est un ensemble de techniques qui permettent de détecter des substances végétales.

Le réactif de Liebermann est par exemple un révélateur en fluorescence à nm, qui est utilisé pour caractériser des substances végétales. Les analyses ont démontré que les échantillons gris sont rigoureusement des résines végétales et n'ont rien à voir avec l'ambre de la baleine utilisé par les parfumeurs Le littoral malgache est constitué de strates dépôt forestiers - kérogène recouverts par la mer.

L'érosion peut libérer des résines piégées dans les sédiments. Ces résines végétales ne sont pas fossilisées et n'ont aucune relation avec le cachalot. A Madagascar on peut pêcher sur des affleurements des résines qui sont arrachées des sédiments. Les ambres gris -les vraies déjections du cachalot- ne sont jamais concentrées en un lieu qui libère, jour après jour, ses richesses.

Ce qui provient du sol a d'avantage de chance d'être une résine. Le bon sens permet de distinguer les matières L' ambre gris de Madagascar n' est pas vraiment celui du cachalot! Crée le 28 octobre , la réserve naturelle de la Montagne d'Ambre à Madagascar a été le premier parc national institué sur la grande Ile. Ces déjections c'est à dire les matières fécales contiennent des becs de calamars Maintenant, ces déjections exploitées par la parfumerie de luxe sont: Et, dans les faits, les malgaches pêchent régulièrement d'autres matières grises, légères et odorantes.

Le loko manitra gris, la " cire parfumée " est pêchée pour être brulée sur les tombes des ancêtres. La matière se consume dans une odeur forte. Les cires parfumées grises pêchées en mer sont essentiellement des oléorésines végétales arrachées des fonds marins par l'érosion.

Le littoral et les strates géologiques malgaches contiennent des résines végétales contemporaines indurées et subfossiles. Casser l'échantillon pour regarder l'intérieur Pour caractériser des matières, c'est simple, il suffit parfois de briser les échantillons. Certaines substances marinées qui sont odorantes deviennent cassantes et sont surtout molles ramollies en surface L'intérieur ressemble plus ou moins à une pâte à "pain" sans les petits trous.

L'objet ainsi présenté un pain odorant, avec une croute et une mie profonde différente démontre que la matière est réactive à l'eau de mer. La forme est alors lenticulaire, ovoïde Les matières organiques ne réagissent pas à l'eau de mer de la même façon que les matières issues ou dérivées du pétrole plastiques, paraffines, etc. La façon dont le chimisme de l'eau de mer attaque les objets permet des distinguer sans erreur la matière organique d'un vulgaire mélange "pasticomorphe".

Un objet qui produit une odeur forte peut souvent être une graisse animale en décomposition qui contient des bactéries Les matières dérivées des pétroles certes, odorantes après un séjour en mer sont plus stables Seules les pâtes non homogènes dans leur texture profonde qui restent friables à la compaction avec la présence éventuelle de bec de calamars sont susceptibles d'être de l'ambre gris du cachalot. Tout le reste, DONC l'essentiel des découvertes est souvent une souillure de l'activité humaine autrement dit une pollution marine Ce dernier est gris, friable, à grains Un objet qui suinte un exsudat gras jaune lequel durcit jour après jour n'est pas vraiment la marque d'un ambre gris.

L'ambre gris avéré , brisé entre les doigts, a une cassure à grains fins. Bref, prenez le temps de devenir l'expert de votre découverte.

C'est le meilleur moyen d'éviter les courtiers menteurs L'expertise des souillures marines Flottant en mer, de nombreux échantillons identiques à des blocs d'un étrange "savon" insoluble mais odorant sont ramassés sur le littoral. Les amas sont toujours arrondis par l'érosion marine.

La matière exsude transpire parfois un reliquat mou qui s'amasse en périphérie L'objet profond devenu cassant se brise assez facilement et révèle une sorte d'émulsion comme des huiles hydrogénées plus ou moins translucide Le comportement de maturation des blocs éventuellement cireux en surface permet des caractériser les substances végétales et organiques en les distinguant des intrants dérivés du pétrole plus stables.

Un prélèvement fin du reliquat de surface prélevé entre le pouce et l'index pour apprécier la granulométrie posé sur une plaque de verre pour une observation à la loupe binoculaire suffit généralement à expertiser les origines. Pour l'expertise des polluants gras graisses animales et huiles solides, il est intéressant d'exploiter les ressources de l'ITERG Institut des Corps Gras , ce laboratoire est expert pour conduire ces analyses.

Ouvrir les échantillons pour l'expertise Ouvrir l'objet en deux pour voir que l'amas n'est pas l'ambre du cachalot. A L'intérieur est structuré avec des lames et des cloisons, c'est un animal mort. B L'intérieur est formé d'un amas de débris végétaux, c'est une résine indurée type copal. C L'intérieur est homogène plus ou moins translucide, c'est un dérivé du pétrole. Ouvrir les échantillons permet de lire le contenu pour préciser l'origine des objets Homogène ou granuleuse, lisse, huileuse, fibreuse, la texture du contenu suffit souvent pour expertiser l'objet.

Un contenu étrangement homogène, translucide et diaphane n'est pas le signe d'un ambre gris du cachalot l'origine est plutôt chimique Un matrice imprégnée de débits végétaux démontre que l'objet est sans doute une résine indurée.

Voici par exemple cet organisme marin trouvé dans ambre balte. Ce sont les lamelles parallèles qui permettent de relier l'inclusion balte au groupe des cnidaires Si des formes rayonnées structurées , si des portions d'un étrange squelette élastique ou corné apparaissent avec des lamelles devenues fibreuses molles plus ou moins parallèles on peut supposer que l'objet puisse être le reliquat d'un organisme fixé type éponge dégradé, décomposé Les éponges en général filtrent l'eau de mer en créant un courant qui va passer par les nombreux pores et ressortir pas un orifice général.

Les particules alimentaires sont conservées dans les structures Des organismes décomposés plus ou moins rabougris , quelques espèces qui s'encroûte par du calcaire qui sont composées de réseaux dense de fins tubes spongieux peuvent ressembler par leurs surfaces à des ambres gris du cachalot. Mais l'examen des textures profondes permet de lever le doute. L'expertise détaillée des "objets" marins n'est pas simple et, dans les faits, les découvertes ne sont pas souvent et forcément celles de l'ambre gris du cachalot Quelques éponges mortes, spongiaire Porifera , très odorantes, ne sont pas l'ambre gris du cachalot Acheter de l'ambre gris VRAI chez un vendeur fiable.

Bonsoir, Je recherche actuellement une pièce d'ambre gris, de quelques grammes seulement mais: J'avoue que mes recherches récentes n'aboutissent à rien Où puis-je trouver des vendeurs fiables? Je ne sais pas de quand date votre site et si vous êtes toujours actif Je suis sur Paris et je ne trouve rien Mais j'espère que vous recevrez mon mail et que vous pourrez me répondre rapidement.

Merci beaucoup par avance. Je vois bien votre demande. Pour vous montrer que le site est actualisé, au jour le jour, et que je suis réactif en quelques minutes , je dépose votre message à l'instant même sur le forum. Les personnes qui m'écrivent, qui me demandent des expertises d'ambre gris sont des contacts Donc, OUI j'ai des "contacts" Je peux vous renvoyer vers de vrais découvreurs et même des vendeurs -en message privé-, mais, plusieurs personnes ont expressément exigé avec force et parfois virulence de retrouver l'anonymat au plus vite pour poursuivre leurs transactions ailleurs en page cachées.

Voici le dernier message du genre: Pouvez-vous le supprimer immédiatement, je ne vous ai jamais autorisé à le publier avec mon nom en plus! Duchemol me demandait si je pouvais l'aider à vendre son ambre gris. D'un côté j'ai des acheteurs potentiels, et, de l'autre, j'ai des vendeurs déclarés qui souhaitent regagner l'anonymat. Que seriez-vous prête à faire??? Madame, pouvez-vous annoncer une démarche, un prix approximatif ou autre chose une informtion pour convaincre les vendeurs?

Madame, je reste attentif à vos messages. J'ai essayé de répondre au plus vite Bonjour, Merci de votre réponse, Pour tout vous dire je serai prête à investir euros maximum pour de l'ambre gris. Pourriez-vous me mettre en contact privé avec quelqu'un qui serait prêt à m'en vendre à ce prix là? Comme cela il garderait l'anonymat concernant votre site , mais je serais en contact avec cette personne et nous pourrions discuter elle et moi. J'ai évidemment besoin de savoir l'identité du vendeur qui sera prêt à m'en vendre, comme vous vous en doutez, car je n'achète rien a quelqu'un dont je ne connais pas l'identité et avec qui je n'aurais pas parlé au préalable Rien n'empêche l'homme curieux de science de s'intéresser aux merveilles de la nature.

L'ambre gris récolté sur les plages du littoral fait évidemment partie de ces choses que chacun peut appréhender selon ses dispositions. Mais, l'intérêt des hommes pour cette matière est souvent intéressé. La cupidité, le désir de posséder, l'attrait irrésistible du pouvoir, le goût de l'argent transforme souvent l'observateur en requin chasseur de convoitises.

Si votre échantillon contient des becs de calamars poursuivez les expertises. Usé en surface par le sable, fondu par le soleil, altéré par le chimisme de l'eau de mer, et, parfois même mangé par quelques animaux, l'ambre gris a plusieurs aspects. L'ambre gris peut être dur à mou mais la matière doit être friable.

L'ambre gris doit effectivement se briser aux chocs et libérer alors des rognons, sortes d'amas plus ou moins sphériques assez semblables à des galets gris à noir avec une structure fine de surface ou, au moins, plus fine que celle dégradée de l'échantillon évidemment altéré par le chimisme de l'eau de mer.

Selon son âge -selon la durée du séjour dans l'eau de mer-, la consistance de l'ambre gris varie

Les derniers articles